Textura, notre partenaire pour une économie circulaire !

Textura, notre partenaire pour une économie circulaire !

À l’heure actuelle, il existe autour de vous des MILLIARDS de vêtements déjà produits et délaissés qui sont tendances, bien entretenus et même jamais portés !

Pourquoi ne pas en profiter au lieu d’en produire davantage ? C’est le défi que nous relevons au quotidien à travers nos boutiques Ateapic dans le but de contribuer au ralentissement de l’industrie de la mode, une industrie ultra polluante. “Le secteur contribue significativement aux émissions mondiales de gaz à effet de serre avec 1,7 milliard de tonnes de CO2 par an1. Acheter du neuf revient à « donner l’ordre » de produire ou d’extraire de nouvelles matières premières. À l’inverse, acheter d’occasion, c’est acheter un article déjà produit ce qui engendre une réduction de la pollution liée à la surproduction et au transport de la marchandise. 

Grâce à Textura, Ateapic revalorise plus de milliers de vêtements par an dans son réseau de boutique. Textura est une structure de Démarche, société coopérative à but non lucratif et qui a pour mission le recyclage du textile et sa valorisation au niveau local. Grâce aux conteneurs de Textura répartis sur le territoire vaudois, nous recevons suffisamment de marchandises nous permettant de promouvoir un modèle d’économie circulaire et écoresponsable qui permet de prolonger la durée d’utilisation du textile contribuant ainsi à la lutte contre sa surproduction et sa surconsommation. 

Acheter du neuf : surproduire pour surconsommer

Avez-vous déjà ressenti le besoin urgent de vous acheter un nouveau sac tendance porté sur les réseaux sociaux par l’influenceuse du moment, exposé dans les vitrines de votre magasin préféré ou sur des panneaux publicitaires au coin de votre rue ?

Une fois ce besoin comblé, vous ne ressentez plus le même désir pour votre récente acquisition car votre intérêt se porte à présent sur une nouvelle tendance tout aussi désirable. Créer le besoin et surproduire sont les caractéristiques phares de l’industrie de la mode ou plus précisément de la « fast fashion » : produire plus pour stimuler un achat perpétuel à des prix imbattables. Les tendances qui se renouvellent constamment, qui se démodent en quelques mois, vous incitent à cumuler des vêtements encore en bon état pour en acheter d’autres, créant des tonnes de déchets.

L’économie circulaire : une réponse plus respectueuse à l’égard de l’Homme et de la Nature

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Cette maxime d’Antoine Lavoisier, résume le concept de l’économie circulaire qui se base sur le modèle de l’écosystème existant2.

Notre ligne de conduite prend la nature comme exemple : la feuille morte n’est pas un déchet, elle devient un fertilisant en se décomposant. La nature a un fonctionnement cyclique pour éliminer toute notion de « déchet », et ne créer que de la matière secondaire. “La matière secondaire est donc le résultat de la matière première, récupérée et exploitée pour servir à nouveau3″.

Textura collecte les textiles de la population de 80 communes dans le canton de Vaud. “Ce sont ainsi quelques 1’900 tonnes qui sont ramassées annuellement, soit l’équivalent d’un train de marchandise de presque 2 km de long4″. Guidé par le respect des fondamentaux du développement durable et grâce à la marchandise récoltée au travers des collectes, Textura redonne une seconde vie aux vêtements en les revalorisant de trois manières différentes :

  • vente d’articles textiles dans les boutiques et sur le site de vente en ligne d’Ateapic
  • location de costumes chez Ateapic Location
  • création de vêtements et accessoires Ateapic Créations destinés aux boutiques

Nous ne considérons pas les vêtements comme des déchets que l’on prend, que l’on utilise et que l’on jette mais comme des articles qui peuvent avoir une seconde vie. Nous recevons régulièrement des dons de vêtements issus des modes actuelles ce qui permet à nos clients de se sentir tendance à petits prix tout en étant acteur d’un mode de consommation plus responsable.

Textura livre chaque année plus de 250’000 articles dans les 7 boutiques et le site de vente en ligne. Cette activité permet à des milliers de personnes de se vêtir à des prix imbattables.

Alors chères consommatrices, chers consommateurs nous comptons sur vous pour prolonger avec nous la durée de vie des vêtements, meubles et autres articles en achetant de la seconde main ou en faisant don des articles qui mériteraient une seconde vie.    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.