Portrait de Caroline, responsable boutique Ateapic des Terreaux à Lausanne.

Caroline_boutique_ateapic

Portrait de Caroline, responsable boutique Ateapic des Terreaux à Lausanne.

Nous vous invitons à faire la connaissance de la resplendissante Caroline au travers de son travail dans la boutique des Terreaux à Lausanne.

Ateapic est un réseau de 7 boutiques de seconde main dans le canton de Vaud et d’une boutique en ligne.
La réussite de nos boutiques n’est pas due au hasard, mais au travail acharné de plusieurs équipes guidées par les responsables de chaque magasin.
Nous souhaitons mettre à l’honneur ces responsables qui sont animés d’une réelle passion à promouvoir une mode plus durable et éthique, et qui incarnent les valeurs d’Ateapic comme le partage, le dynamisme et la joie.

Quel est votre parcours professionnel et pour quelle(s) raison(s) avez-vous choisi de vous engager auprès d’Ateapic ? 

Caroline :

J’ai commencé par faire des études en marketing et je me suis rapidement intéressée au commerce. J’ai évolué dans le monde de la mode et des achats pendant de nombreuses années pendant lesquelles je formais des vendeuses. J’ai eu un jour envie de partager ce que j’avais appris pendant toutes ces années et c’est là que j’ai vu une annonce pour un poste chez Démarche. Aujourd’hui, je transmets mes connaissances et toute mon expérience à des personnes en disponibilité d’emploi qui peuvent en bénéficier dans leur carrière professionnelle.

Parlez-nous des caractéristiques de la boutique des Terreaux.  

Caroline :

Nous avons créé une boutique dans un style assez industriel et totalement modulable où nous déplaçons régulièrement la disposition des meubles et des articles, ainsi le lieu change souvent pour le client. Cela nous permet de dynamiser notre environnement et de favoriser la créativité des équipes. Nous avons également, comme dans toutes les boutiques Ateapic, un espace créateur que nous avons mis en place au moment du premier confinement. Nous y proposons des objets éco-responsables, locaux et artisanaux.

En quoi cette boutique et la boutique du Flon, située également à Lausanne, sont complémentaires ?    

Caroline :

Nous nous adressons à deux clientèles quelque peu différentes. La boutique des Terreaux, a un accès facilité pour les poussettes, ce qui est pratique pour les mamans qui veulent accéder au rayon enfant. Au Flon, nous recevons une clientèle plus jeune et des étudiants. Depuis le premier confinement, nous avons pu observer une modification des habitudes de consommation chez les étudiants ou les jeunes professionnels qui consomment de plus en plus de la seconde main. Il y a eu une réelle prise de conscience au sujet de notre environnement et d’une manière plus éco-responsable de consommer des vêtements. 

Quelles sont vos missions quotidiennes en tant que responsable de boutique ?  

Caroline :

C’est d’accompagner et de former des personnes qui ont ou pas d’expérience dans la vente. Actuellement, j’ai 17 personnes en emploi-formation avec des parcours extrêmement différents et des attentes et besoins variés. L’idée c’est qu’ils repartent avec de nouvelles connaissances et compétences. En effet, ils doivent pouvoir devenir autonomes dans la vente quel que soit le secteur d’activité. L’objectif c’est de créer un environnement positif avec une belle énergie afin de favoriser l’entraide et l’apprentissage.

Quelle(s) compétence(s) développée(s) dans votre vie professionnelle vous rend(ent) fière ?  

Caroline :

Ce qui me rend fière c’est lorsque quelqu’un retrouve du travail en se disant qu’on a contribué à lui remettre le pied à l’étrier. Ils arrivent parfois avec beaucoup de colère du fait de leur situation. Il faut réussir à les convaincre que leur passage chez nous va amener quelque chose de positif dans leur quotidien. La mesure peut être renouvelée au bout de 3 mois et quand ces personnes-là me disent : « J’aimerais quand même bien rester encore 3 mois ». Je me dis que ce que l’on fait ici a un vrai sens et une réelle utilité. Je trouve que c’est très gratifiant.  

Une anecdote Ateapic à nous raconter ?  

Caroline :

Une dame, réceptionniste de métier, s’était retrouvée en emploi formation à la boutique du Terreaux. Elle a adoré le travail en boutique et a trouvé cela très bénéfique.
Puis, lorsque sa fille a perdu son emploi et s’est inscrite au chômage, sa mère a fait en sorte qu’elle nous rejoigne dans la boutique. De ce fait, j’ai eu la maman et la fille pour une durée de 6 mois.
Je les ai croisées récemment et elles ont toutes les deux retrouvé du travail et son très épanouies dans leurs vies professionnelles.

Un mot de la fin pour nos lecteurs ? 

Caroline :

Venez nous voir dans nos boutiques ! Nous avons énormément de passage et sommes toujours intéressés à rencontrer de nouveaux clients et de pouvoir expliquer notre concept. Venez très régulièrement parce qu’il y a des nouveautés tous les jours et puis nous sommes au au centre-ville, ce qui est facile d’accès!

Découvrez la boutique Ateapic des Terreaux à Lausanne et faites la connaissance de Caroline, Rue des Terreaux 12 - 1003 Lausanne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.