Portrait De Macele, Responsable De Boutique Ateapic à Vevey. Portrait De Macele, Responsable De Boutique Ateapic à Vevey.

Portrait de Macele : responsable de la boutique Ateapic de Vevey

Ateapic ce sont 7 boutiques de seconde main implantées dans différentes villes du canton de Vaud.
La réussite de nos boutiques n’est pas due au hasard, mais au travail acharné de plusieurs équipes guidées par les responsables de chaque magasin.
Nous souhaitons mettre à l’honneur ces responsables qui sont animés d’une réelle passion à promouvoir une mode plus durable et éthique, et qui incarnent les valeurs d’Ateapic comme le partage, le dynamisme et la joie.
C’est le tour de notre boutique de Vevey d’être mise en lumière, coup de projecteur sur « Macele », responsable de la boutique.

Macele, pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours professionnel et depuis combien de temps travaillez-vous chez Ateapic ?

Macele :

J’ai un parcours à proprement dit atypique ! Diplômée d’une Ecole de Prothésiste Ongulaire, j’ai eu plusieurs expériences dans la vente, notamment avec un poste de responsable d’une boutique de mode pendant 7 ans sur Lausanne. 

J’ai rejoint Ateapic en 2016 en tant que bénéficiaire à la boutique Ateapic de Vevey.  J’ai ensuite fait plusieurs CDDs au sein de la boutique des Terreaux, du centre de tri et de la buanderie du groupe.

Depuis 2019, j’ai le plaisir d’être responsable de la boutique Ateapic de Vevey.

En quoi consiste le travail d’une responsable de boutique ? Qu’est-ce qui vous motive le plus dans votre travail ?

Macele :

En tant que responsable de boutique, le cahier des charges est très varié. Avant tout, la polyvalence est de mise avec la gestion de la boutique, son agencement, ses stocks, son merchandising et enfin et surtout la formation et l’accompagnement des personnes en emploi-formation vers la réinsertion professionnelle.

Ce qui est motivant dans mon travail est qu’aucune journée ne ressemble à une autre. Les clients ne sont jamais les mêmes ainsi que les personnes en emploi-formation qui viennent pour une période définie de 3 mois dès le départ. On privilégie toujours le bon fonctionnement de la boutique tout en soutenant les personnes en emploi-formation dans leur développement professionnel, en faisant notamment le lien avec les conseillers RH de la coopérative.  L’échange des connaissances avec les nouveaux collaborateurs qui partagent leurs expériences de vente est également très enrichissant car beaucoup ont déjà travaillé dans le secteur de la vente et de ce fait apportent toujours des idées novatrices.

Comment gérez-vous une équipe qui se renouvelle de manière régulière ?

 Macele :

Les personnes en emploi-formation que nous accompagnons sont issues de milieux différents avec des expériences professionnelles parfois inédites. Certains ont choisi de réorienter leurs carrières, d’autres ont dû faire face à certaines difficultés professionnelles et ont besoin d’être soutenus, motivés et accompagnés vers le marché du travail.

On peut s’attacher à certaines personnalités mais, dans l’ensemble, c’est très réjouissant de former des personnes qui arrivent après un parcours parfois difficile et de les aider à reprendre confiance en elles pour mieux aller de l’avant. 

Quels sont les articles que nous pouvons trouver en boutique et quels arguments donneriez-vous pour acheter chez Ateapic ?

 Macele :

Chez Ateapic, on trouve surtout des vêtements, des vélos et du petit mobilier de seconde main, mais aussi des objets créateurs.

Il est important d’évoluer dans nos mentalités de surconsommation et de contribuer à une consommation plus responsable, plus locale et plus éthique.

Mon expérience de travail au tri a été une prise de conscience pour moi du volume de vêtements déposés dans nos containers, vêtements parfois encore étiquetés et jamais portés. Il est indispensable de réduire le gaspillage.

Revaloriser en seconde main est un geste économique et écologique qui permet de donner une seconde vie aux vêtements à un prix abordable.

Qui est la clientèle de la boutique ?

Macele :

La clientèle de la boutique est très variée grâce à sa situation géographique entre un collège et un supermarché très fréquenté, tout en étant dans une rue principale de Vevey.  Nous avons beaucoup de jeunes adultes qui passent chercher des petites pièces, des petits cadeaux, mais également des mamans en quête de la bonne affaire pour leurs enfants. Enfin, nous avons une clientèle de plus en plus écolo à la recherche d’objets créateurs uniques et responsables.

Qu’est ce qui fait l’originalité de la boutique

Macele :

Je vois la boutique de Vevey comme un laboratoire d’expériences pour les personnes en emploi-formation.

On doit bien sûr suivre les marqueurs qui décrivent Ateapic mais on doit également apporter une touche originale à la boutique en développant un accueil personnalisé, un réaménagement continu des vitrines et du mechandizing de manière générale. La personnalité des personnes en emploi-formation apporte beaucoup à la boutique, c’est pour cela qu’il est essentiel pour moi de leur laisser parfois carte blanche sur le merchandising ou amener tout autre idée qui mette en valeur la boutique.

Quel est votre meilleur souvenir d’Ateapic ?

Macele :

J’ai plein de bons souvenirs mais je me rappelle d’un en particulier, avec un jeune homme que je nommerai Michaël (prénom d’emprunt).

Michaël est arrivé pour une courte mission, un peu perdu, timide, mal coiffé, mal habillé et très peu sûr de lui, incertain quant à son futur. 

Les personnes en boutique à cette période-là et moi-même l’avons pris en main et l’avons aidé à se relooker.  Ce qui m’a plu, c’est la bienveillance de toute l’équipe, déterminée à remotiver ce jeune homme et à le préparer au marché du travail. 

Quelle ne fut pas notre joie d’apprendre qu’après son départ de chez Ateapic, il avait trouvé un emploi en CDI dans une grande entreprise et qu’il y est toujours 2 ans après.

Découvrez la boutique Ateapic de Vevey et faites la connaissance de Macele, Rue d'Italie 60- 1800 Vevey